Poulet aux olives façon tajine

Depuis bientôt un mois, je poursuis mes aventures à Bratislava en Slovaquie.

Ahhhh, la Slovaquie, pays du Goulash !
Mais alors ? Du poulet aux olives façon tajine ?!
Oui, moi aussi, j’ai un peu de mal à me suivre des fois !

La petite anecdote slovaque : 
Comme je t’ai cherchée longtemps, toi,  la petite olive dénoyautée, au rayon du Billa du coin !  J’ai vraiment hésité avec ta consœur la plnená oliva (non, je n’ai pas oublié de voyelle dans ce mot… l’écrire est une chose, le prononcer une toute autre affaire !)
Alors lecteur, sois en avisé, en slovaque comme en anglais, l’olive dénoyautée se dit « pitted oliva » !

Et pour les petites olives qui rêvent de voyager mais qui sont captives d’un rameau d’olivier : https://www.youtube.com/watch?v=GROJ29zOSLQ

LA RECETTE
poulet-aux-olives

Pour 3 personnes :

  • 3 filets de poulet
  • 200 g d’olives vertes dénoyautées
  • le jus d’un citron
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • 1 oignon
  • une gousse d’ail
  • une pincée de curry
  • une pincée de gingembre
  • un bouquet de persil plat
  • sel, poivre

– Émincer et faire revenir l’oignon dans un fait tout avec un filet d’huile d’olive. Ajouter la gousse d’ail finement hachée.

– Lorsque l’oignon commence à blondir, ajouter les filets de poulet coupés en dés.

– Laisser les filets de poulets brunir une ou deux minutes en remuant de temps en temps. Puis mouiller avec 2 verres d’eau.

– Ajouter les épices, puis laisser mijoter à couvert pendant 30 minutes.

– Délayer la farine dans le jus de citron. Y ajouter deux grosses cuillères de bouillon de cuisson du poulet et reverser cette préparation dans la poêle.

– Ajouter les olives et laisser épaissir à votre convenance (5 minutes pour ma part).

– Finir en ajoutant le persil ciselé juste avant de servir.

LE CONSEIL DU SOUK DE MARRAKECH : On peut aussi ajouter des morceaux de citrons confits avec les olives.

Cannelés apéritifs a la courgette et au bleu

Les cannelés apéritifs a la courgette et au BLEU … ou comment passer pour un cordon BLEU sans avoir une trouille BLEUE de louper sa recette et de passer pour un BLEU !

Eh ouai … même les débutants peuvent y arriver (et c’est prouvé !)

LA RECETTE

canneles$Pour une vingtaine de mini-cannelés :

  • 25 cl de lait
  • 30 gr de beurre
  • 1 œuf + 1 jaune d’œuf
  • 50 gr de farine
  • du sel
  • du poivre
  • 75 gr de fromage bleu
  • 100 gr de courgette
  • 1 gousse d’ail

– Préchauffer le four à 200°C.
– Verser le lait dans une casserole avec le beurre coupé en des. Porter a ébullition le lait avec le beurre fondu. Retirer du feu des les premières ébullitions.
– Dans un autre saladier, fouetter l’œuf et le jaune avec la farine en délayant avec le mélange lait/beurre.
– Laver, éplucher et couper la courgette en petits dés très finement.
– Incorporer la courgette à la préparation précédente.
– Ajouter le bleu finement émietté et la gousse d’ail hachée.
– Bien mélanger.
– Saler et poivrer.
– Répartir dans les moules à cannelés en remplissant au 2/3.
– Enfourner 20 min à 200°C.
– Attendre 10 min avant de les démouler.

LE CONSEIL « TOUT EST BON DANS LE COCHON » : on peut aussi ajouter des petits morceaux de jambon cru finement coupés a la pâte.

Pizza aux crevettes, fines herbes et sirop d’érable

Aujourd’hui … je vous propose un petit match … Pizza maison versus pizza toute prête du rayon surgelé

Round 1 :
Dans la catégorie « j’ai pris la bonne résolution de manger sainement au dernier nouvel an et j’ai toujours pas commencé  » : Il semblerait que la pizza maison ait les faveurs de nos artères …

Round 2  :
Dans la catégorie « je suis fauchée, j’ai un loyer à payer, je rêve  d’avoir des nouveaux escarpins, et je mangerais bien de la pizza ce soir » : Il semblerait que la pizza maison ait aussi les faveurs de nos porte-monnaie. (ca marche aussi avec d’autres trucs que les escarpins … mais allez savoir pourquoi … c’est ce qui m’est venu a l’idée en premier … !)

Round 3 :
Dans la catégorie « je suis la star de la soirée » … ouai parce que c’est quand même bien plus la classe de servir une pizza qu’on a faite avec amour plutôt que de la sortir du congelo (meme en y mettant tout son coeur) !

Bref …
Je sais pas vous … mais moi, j’ai choisi mon camp !

LA RECETTE

Pizz

Pour la pate à pizza :

  • 125 ml d’eau tiède
  • 1 cuillère à café de levure de boulanger
  • 1 cuillère à café de sucre en poudre
  • 125 g de farine
  • 1 cuillère à café de sel

Pour la garniture :

  • sauce tomate
  • une douzaine de crevettes (préalablement cuites au court-bouillon)
  • une tomate fraiche
  • herbes de Provence
  • une poignée de fromage râpé
  • un filet de sirop d’érable
  • basilic frais
– Préchauffer le four a 220 degrés.- Dans un bol, mélanger l’eau la levure et le sucre.- Mélanger la farine et le sel dans un bol a part.- Ajouter la farine et le sel a la première préparation petit a petit en mélangeant a l’aide d’une cuillère en bois.

– Lorsque le mélange forme une boule, pétrir avec les mains en ajoutant un peu de farine au besoin.

– Laisser reposer une demi-heure a température ambiante sous un torchon humide.

– Sur un plan de travail préalablement fariné, étendre la pate à pizza a l’aide d’un rouleau a pâtisserie.

– Transférer la pate étendue sur un papier sulfurisé que l’on pourra placer sur une tôle ou sur une pierre a pizza.

– Garnir la pizza. Étaler la sauce tomate. Disposer les crevettes et les tomates tranchées. Saupoudrer de fines herbes. Recouvrir d’un filet de sirop d’érable. Finir en garnissant le dessus de la pizza avec le fromage.

– Enfourner 10 minutes.

– Parsemer de feuilles de basilic frais ciselé.

LE CONSEIL DU RITAL : A deguster avec un peu de roquette recouverte d’un filet de vinaigre balsamique

Risotto aux tomates séchées

Avez-vous déjà entendu dire : « Oulala le risotto, c’est compliqué … moi, je préfère le manger au resto ! »
Eh bien, moi, je suis d’avis qu’il faut démystifier le risotto ! On va quand même pas se laisser faire par trois ou quatre grains de riz !

Alors, toi aussi petit Padawan du risotto, lance toi ! Mais avant tout, n’oublie pas ces deux règles :
– on ne fait pas un risotto avec n’importe quel riz … il faut utiliser du riz Arborio
– un risotto, ça se dorlote, ça se bichonne, ça demande une attention de tous les instants, bref ça se REMUE en permanence !!!

LA RECETTE
DSC00705Proportions pour 5 personnes :

  • 200 grammes de riz arborio
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 2 courgettes (taille moyenne)
  • une dizaine de tomates séchées
  • 25 cl de vin blanc
  • 75 cl de bouillon de légumes
  • 50 g de parmesan râpé
  • quelques feuilles de basilic frais
  • thym
  • huile d’olive
  • sel, poivre

– Dans une casserole, préparer un bouillon de légumes avec un cube.

– Émincer l’oignon et le faire revenir au fond d’un fait-tout avec un filet d’huile d’olive.

-Peler et couper les courgettes en petits dés.

– Ajouter les dés de courgettes et l’ail haché dans le fait tout. Et laisser cuire quelques minutes à feu doux.

– Couper les tomates séchées et les ajouter.

– Ajouter ensuite le riz. Laisser cuire deux minutes a feu doux a sec en remuant pour ne pas que le fond accroche. Déglacer en ajoutant le vin blanc.

– Mouiller le riz avec le bouillon chaud à hauteur puis laisser cuire à feu doux jusqu’à ce que tout le bouillon soit absorbé. Verser une louche de bouillon chaud sur le riz juste à hauteur en mélangeant et dès que tout le bouillon est absorbé , versez une autre louche, et ainsi de suite. Pendant tout ce temps, il ne faut pas s’arrêter de remuer avec une cuillère en bois. (c’est à ce moment là que le risotto doit être dorloter.)

– Quand le riz est cuit (environ 2minutes), stopper la cuisson, ajouter le parmesan, le thym et le basilic frais ciselé. Bien mélanger. Saler, poivrer.

LE CONSEIL DU VIANDARD : on peut aussi y ajouter des petits morceaux de pancetta.

Les lasagnes végétariennes

Des lasagnes sans viande ?! Eh oui … au moins on est sur qu’il n’y aura pas de cheval …
Bon … elle était facile, je vous l’accorde !

Eh oui ! Malgré le fait que j’adore cuisiner pour les gens qui me sont chers, je ne mange (presque) jamais de viande ! J’essuie d’ailleurs quotidiennement les moqueries de mes colocs : « Oh dis donc, ce soir, j’ai bien mangé, j’ai mange un grain de raisin, une mure et une fraise ! Je suis RAS-SA-SIEE !! » ou encore « Eh Pauline ? ça te suffit si on te laisse juste le bac a légumes dans le frigo ? »
Ah ah ! Vraiment très drôle …

Rira bien qui rira le dernier : A lire : Les végétariens vivent plus longtemps (http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/06/vegetariens-vegetarien-regime-longevite-vivent-vivre-longtemps_n_3391495.html)

LA RECETTE

lasagnes

Proportions pour 4 personnes :

  • 2 courgettes (taille moyenne)
  • 1 poivron
  • 1 aubergine
  • 1 oignon
  • 2 carottes
  • quelques champignons de paris
  • 2 tomates
  • 2 gousses d’ail
  • 300 g de ricotta
  • 300 g de sauce tomate
  • quelques feuilles de basilic
  • thym
  • lasagnes
  • fromage râpé
  • sel, poivre
  • huile d’olive

– Laver, éplucher et couper en des tous les légumes.

– Dans une casserole, faire revenir les oignons et les des de carottes avec une gousse d’ail hachée finement avec un filet d’huile d’olive. Lorsque les oignons commencent a caraméliser, ajouter les des de courgettes, puis les des de poivrons, aubergine, tomates et champignons de paris. Ajouter quelques feuilles de basilic frais ciselées, du thym. Saler, poivrer.

– Laisser mijoter a feu doux jusqu’à obtenir une consistance de ratatouille. Retirer du feu.

– Dans un bol, mélanger la ricotta, avec la sauce tomate, une gousse d’ail hachée, quelques feuilles de basilic ciselées et une poignée de fromage râpé.

– Dans un plat à gratin, disposer une couche de ratatouille au fond du plat. Recouvrir de lasagne. Recouvrir les lasagnes de la sauce à la ricotta (Ne pas hésiter sur la crème pour ne pas que les lasagnes soient trop sèches).

– Recommencer avec une nouvelle couche : ratatouille, lasagnes, ricotta.

– Pour finir : une couche de ratatouille, une couche de lasagnes, une couche de crème à la ricotta, une poignée de gruyère râpé pour finir.

– Enfourner a 180°C pendant 35 minutes.

Goulash comme à Prague

De retour de quelques jours à Prague, je vais essayer de vous faire partager un peu de cette belle ville avec une recette typique : Le goulash (guláš pour les locaux)…
A vrai dire, cette recette n’est pas vraiment une recette que j’ai ramenée dans ma valise (ou plutôt dans mon sac à dos taille easy jet) : en fait, c’est la recette de ma Maman ! Mais, je vous assure, c’est bon comme là-bas !

Prague est une des plus belles villes que j’ai visitée … On y rencontre d’ailleurs beaucoup de touristes français … A propos des touristes français, allons-y franchement dans le cliché : « Ah bah y’a pas à dire hein, c’est quand même pas la cuisine française hein » … oui alors ça, comment vous dire, c’est peut-être parce qu’ici c’est la République Tchèque … et du coup … on mange Tchèque ! Je n’oserais jamais cracher sur notre chère et tendre cuisine française mais, je vous assure, même ailleurs, on peut bien manger ! Il suffit pour ça, d’un brin de curiosité et d’ouverture d’esprit !

Sur ce petit coup de gueule, je vous laisse découvrir la recette et quelques photos sur http://www.flickr.com/photos/paulineslt/sets/72157632427343080/

LA RECETTE

Goulash Menu

Proportions pour 4 personnes :

  • 1 kg de boeuf à braiser coupé en dés
  • 400 g d’oignons
  • 1 bon filet d’huile d’olive
  • 5 cuillères à soupe de concentré de tomate
  • 1 cuillère à soupe de Paprika
  • 25 cl de bouillon de boeuf  (cube dans de l’eau porté à ébullition)
  • 20 cl de crème fraîche
  • 1 bouquet garni

– Éplucher et émincer les oignons. Les faire revenir avec l’huile dans un fait-tout.

– Lorsqu’ils sont bien fondus, ajouter les dés de boeuf.

– Ajouter le concentré de tomate. Saler et poivrer, ajouter le bouquet garni et le bouillon.

– Laisser cuire à feu doux pendant 3h en couvrant pour ne pas que la viande dore.

– Ajouter le paprika et la crème fraîche juste avant de servir.

Rouleaux de dinde aux pruneaux façon makis

Cette recette est très simple à faire et elle ne nécessite pas grand chose !

MAIS elle fait vraiment son effet ! Les filles, c’est la recette idéale pour faire craquer un garçon ! Et je parle en connaissance de cause !

Un bon petit morceau de viande bien cuisiné vaut mieux que tous les filtres d’amour ! Croyez-en mon expérience !

LA RECETTE

Sushis de dinde aux pruneaux

Proportions pour 6 personnes

  • 6 escalopes de dinde bien fines
  • 6 tranches de jambon
  • 1 paquet de pruneaux dénoyautés
  • fromage type vache qui rit
  • sel poivre

– Découaner le jambon.

– Placer l’escalope de dinde sur la tranche de jambon. Si l’escalope est trop grande, l’ajuster en coupant les rebords.

– Tartiner le fromage frais sur l’escalope de dinde.

– Au milieu de l’escalope, placer une série de pruneaux bien alignés .

– Enrouler le tout autour des pruneaux. Ficeler avec de la ficelle à rôti pour que cela tienne à la cuisson.

– Cuire dans une poele avec un filet d’huile d’olive en couvrant avec un couvercle et en tournant les petits rôtis de temps en temps.

– Retirer du feu, une fois que le jambon à l’extérieur commence à être bien doré.

– Couper et retirer les ficelles. Découper les petits rouleaux avec un couteau qui coupe bien.

– Présenter comme des petits makis.

Samoussas à l’indienne

J’étais, il y a quelques mois, en voyage en Inde !
C’est un voyage pendant lequel je suis allée de découverte en découverte … L’inde est un pays immense et je n’en ai visité qu’une partie : le Rajahstan et une partie de l’Uttar Pradesh …
Pour voir quelques photos de ce fabuleux voyage : http://www.flickr.com/photos/paulineslt/sets/72157631555380182/

Malgré tout, j’ai pu découvrir une partie de sa culture culinaire, pour le moins épicée…

Ces petits samoussas ont été adaptés à l’européenne … En effet, il y a de la viande de boeuf à l’intérieur … Il faut savoir que cela ne risque pas d’arriver en Inde où 95% des gens sont végétariens, et où la vache est un animal sacré.

Le plus délicat pour les samoussas, c’est le pliage, il existe 3 solutions :

  • soit on y arrive bien
  • soit on connait quelqu’un qui y arrive bien
  • soit on y arrive pas et on est seul au monde, dans ce cas il ne reste plus qu’à implorer les dieux hindous … Vishnu, Brama, Ganesh, Shiva, Ganga… à vous de voir !

Personnellement, j’ai embauché mon chéri !

LA RECETTE

Samoussas

Proportions pour 24 samoussas

  • 3 carottes
  • 3 oignons
  • 1 gousse d’ail
  • 1 poignée de petits pois
  • Garam Massala
  • Gingembre moulu
  • Curry
  • Piment moulu
  • 500 g de viande hachée
  • 8 feuilles de Brick
  • 50 g de beurre
  • 1 filet d’huile d’olive

– Couper les carottes, les oignons, et la gousse d’ail en petits morceaux (cubes d’environ 5 mm pour les carottes).

– Les faire revenir dans une poêle avec un filet d’huile d’olive. Ajouter la poignée de petits pois. Et les épices suivant votre goût.

– Lorsque les légumes commencent à être fondant, ajouter la viande hachée. Lorsque la viande hachée est cuite, retirer du feu.

– Couper les feuilles de Brick en 3 bandelettes. Déposer un peu de farces au bout de la bandelette et plier en triangle jusqu’au bout de la bandelette. Pour les non-expérimentés en matière de samoussas  je vous conseille de regarder un tutoriel de pliage de samoussas sur Youtube par exemple.

– Coller en badigeonnant un peu de beurre fondu sur le samoussas.

– Enfourner 10 minutes à 180°C.

Risotto au curry, lait de coco et crevettes

Je ne sais pas vous, mais personnellement j’adore le lait de coco !
On peut l’utiliser aussi bien dans des recettes sucrées que dans des recettes salées !

Suivant le budget, on peut remplacer les crevettes par des St Jacques ! C’est plus classe mais il faut gérer la cuisson des St Jacques ! Pour ma petite bourse d’étudiante, ça sera des crevettes !

LA RECETTE

Risotto au curry, lait de coco et crevettes

Proportions pour 4 personnes :

  • 300 g de riz à risotto
  • 1 oignon
  • 2 cuillères à café de curry
  • 400 g de crevettes non décortiquées
  • une poignée de petits pois surgelés
  • 1 pincée de piment
  • 20 cl de lait de coco
  • 1.25 L de bouillon de volaille
  • le jus d’un citron vert
  • 1 filet d’huile d’olive

– Faire chauffer le bouillon de volaille avec une cuillère à café de curry et la pincée de piment. Sortir du feu.

– Émincer l’oignon et le faire revenir dans un fait-tout avec un filet d’huile d’olive. Lorsque les oignons commencent à jaunir, ajouter le riz et laisser chauffer quelques minutes. Ajouter une louche de bouillon et attendre que le riz ait tout bu avant d’en rajouter une louche … et ainsi de suite. Ne pas cesser de remuer avec une cuillère en bois.

– Lorsque tout le bouillon a été bu par le riz, ajouter la moitié du lait de coco, le jus de citron et les petits pois.

– Retirer du feu. Décortiquer les crevettes et les faire revenir dans une poêle avec la 2ème cuillère à café de curry et l’autre moitié du lait de coco. Saler, poivrer. Verser cette préparation sur le riz.

– Servir bien chaud.

 

Penne au bleu et aux noix

« Elle va quand même pas nous apprendre à faire cuire des pâtes ?!!  »
Non, je ne vous ferai pas cet affront ! Mais voilà une idée d’accompagnement très vite faite et qui fait son effet !

« C’est la meilleure recette que tu nous ai faite jusque là » dixit Fanfan (mon coloc de frère).

LA RECETTE

Proportions pour 4 personnes :

  • 500 g de penne rigate
  • 20 cl de crème fraîche
  • 125 g de fromage bleu (bleu d’Auvergne, Gorgonzola ou Roquefort suivant le budget !)
  • 75 g de cerneaux de noix
  • sel, poivre

– Faire cuire les penne rigate comme indiqué sur le paquet.

– Pendant ce temps, dans une casserole, faire fondre à feux doux le bleu émietté dans les 20 cl de crème. Lorsqu’il ne reste plus que quelques petits morceaux de bleu non fondu, incorporer les cerneaux de noix, saler, poivrer, et retirer du feu. Ne pas chercher à faire fondre absolument tous les morceaux de fromage. C’est meilleur quand il y a des petits morceaux.

– Égoutter les pâtes. Verser la crème au bleu et au noix dessus. Servir bien chaud.