Foccacia aux olives

Depuis qu’une amie m’a suggéré une recette de foccacia, c’est littéralement devenu la star de l’apéro ! Eh oui, lorsqu’on a la chance de vivre en Nouvelle Zélande a l’autre bout du monde, on est contraint d’accepter quelques concessions : Le pain, le vrai bon pain de chez nous, ça manque terriblement ! Certainement une des raisons pour lesquelles on est devenu aussi vite « addict » a cette recette !

Mais je suis presque certaine que même lorsqu’on n’est pas en manque de vrai bon pain, on se régale aussi !

Et pour ne rien gâter, la recette est vraiment, vraiment très simple !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

LA RECETTE :

  • 500 g de farine
  • 10 g de sel
  • 10 g de levure de boulanger déshydratée
  • 1 cuillère a soupe d’huile d’olive
  • 400 ml d’eau fraîche
  • une dizaine d’olives
  • un brin de romarin
  • un brin de thym
  • une gousse d’ail
  • 40 g de beurre
  1. Mélanger la farine, le sel, la levure, la cuillère a soupe d’huile d’olive et l’eau jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  2. Laisser reposer pendant au moins 8h a température ambiante.
  3. Transférer la pâte dans un plat qui passe au four. L’etendre un petit peu pour que l’epaisseur soit environ celle d’une foccacia.
  4. Ajouter des olives et effeuiller un brin de romarin et un brin de thym sur le dessus.
  5. Enfourner 45 minutes a 180°C.
  6. A la sortie du four, faire fondre le beurre et y ajouter la gousse d’ail hachée. Verser le tout sur le dessus de la foccacia.

LE CONSEIL DE VOS ARTÈRES : pour une version moins riche, on peut aussi supprimer le beurre sur le dessus et s’en tenir à un filet d’huile d’olive.

LE CONSEIL DE GRAND MÈRE : personnellement j’utilise une huile d’olive infusée à l’ail et au romarin que je prépare moi-même en mettant simplement quelques gousses d’ail et une branche de romarin au fond d’une bouteille d’huile d’olive. On peut aussi l’utiliser dans les salades ou pour cuisiner !

Publicités

Soupe Thaï

Cette soupe thaï allie les saveurs du gingembre, du lait de coco, de la citronnelle et de la pâte de curry rouge. Ces ingrédients très  utilisés dans la cuisine thaïlandaises le sont  beaucoup moins dans nos traditions culinaires occidentales.

Et pourtant … le gingembre a été utilisé très tôt dans la cuisine européenne, notamment pour la confection des pains d’épice !

D’après de nombreuses études, cette épice présenterait de nombreuses vertus… Outre ses attraits aphrodisiaques (et oui, c’est encore plus efficace que la poudre de corne de rhinocéros ou le concombre de mer chinois et c’est vegan (ça au moins !)), le gingembre possède des propriétés antioxydante, anti-nausée, analgésique, et serait même indiqué contre le cancer.

Pour les petits rats de labo comme moi : voici mes sources.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

RECETTE :

  • 2 cuillères a soupe de gingembre frais haché
  • Une cuillère a soupe d’huile de sésame
  • Deux brins de citronnelle fraîche (si possible, sinon la sèche fera l’affaire)
  • 400 ml de lait de coco
  • 2 cuillères a soupe de pâte de curry rouge
  • 1L de bouillon de poulet/de légumes
  • 2 carottes
  • 450 g de crevette décortiquées
  • 3 cuillère a soupe de nuoc mam
  • 1 cuillère a soupe de cassonade
  • 200 g de champignons shiitake en lamelles
  • le jus d’un citron vert
  • 1 pincée de sel
  • 1 bouquet de coriandre fraîche

 

Chauffer l’huile dans une grande casserole. Ajouter le gingembre, la citronnelle et la pâte de curry rouge. Laisser réduire pendant une petite minute.

Verser le bouillon dans la casserole en remuant sans cesse. Ajouter la sauce de poisson, les carottes coupées en julienne et le sucre roux puis laisser mijoter pendant 15 minutes.

Ajouter le lait de coco et les champignons puis laisser cuire en remuant régulièrement jusqu’à ce que les champignons soient tendres (une bonne dizaine de minutes).

Ajouter les crevettes (non cuites) et cuire jusqu’à ce qu’elles soient roses et opaques. Enfin, ajouter le jus de citron vert, saler et garnir de coriandre fraîche.

LE CONSEIL DE PONYO : on peut aussi ajouter quelques nouilles de riz au bouillon. (type ramen)

LE CONSEIL DU CHAMPIGNONNIER : on peut aussi faire cette recette avec des pleurotes qui donneront un petit gout viandu au plat et auront une texture moins spongieuse que les shiitakes.

Pesto rosso au poivron rouge maison

sdr

Les pâtes sont à mon sens l’une des plus belles inventions humaines (rien que ça !) En effet, quoi de plus satisfaisant, économique, facile et rapide a faire qu’une bonne assiette de nouilles ! On en trouve a peu pres partout sur la planete d’ailleurs.

Le tout reste de savoir comment les assaisonner et les accompagner ! Les rayons des supermarchés regorgent de sauces aux noms alléchants a verser directement sur vos pâtes. Mais, par contre, mieux vaut ne pas trop se pencher sur les compositions ! Trop de sucre, trop de sel, arômes, conservateurs, émulsifiants, colorants, correcteur d’acidité… on va pas se le cacher, ça a bon gout mais même les oursons en gélatine ont moins d’ingrédients !

Alors, voici une recette toute simple (franchement il y a plus d’attente que de travail dans cette recette) qui permet d’obtenir un pesto rosso qui n’aurait pas a rougir (!!) devant son lointain cousin Barilla ! En plus, c’est une recette Vegan si on oublie l’option parmesan. Bon par contre, pour les intolérants au gluten, il faudra repasser hein !

LA RECETTE

  • 250 g de tomates cerises
  • 2 poivrons rouges
  • 4 gousses d’ail
  • huile d’olive
  • sel, poivre
  • 1 bouquet de basilic frais
  • 30g de graines de tournesol
  • 2 tomates séchées
  • le jus d’un citron
  • 1 bouquet d’herbes de provence (fraîches si possible) : origan, thym, romarin

Dans un plat a gratin, disposer les tomates cerises, les poivrons coupés grossièrement, les gousses d’ail (auxquelles on a laissé la peau) et les herbes de Provence. Saler, poivrer, et couvrir d’un filet d’huile d’olive. Passer au four a 200 degrés pendant 25 minutes.

A la sortie du four, transférer dans le bol d’un mixer en prenant la peine de retirer les peaux des aulx (oui c’est comme ça qu’on dit). Ajouter le bouquet de basilic frais,  les graines de tournesol, les tomates séchées et le jus de citron. Mixer.

Lorsque le mélange est bien soyeux, en recouvrir un plat de pâtes et déguster chaud.

LES CONSEILS DU PURISTE RITAL : Pour un plat plus « a l’italienne », remplacer les graines de tournesol par des pignons de pin, ajouter quelques bruns de roquette sur le dessus et couvrir d’un peu de parmesan râpé.

 

Bol Bouddha

Bonjour a tous,

Je fais aujourd’hui mon grand retour aux manettes de ce blog qui commençait a tomber en désuétude et qui en même temps n’a jamais été autant consulté … (je devrais peut être retourner me cacher en fait…)

J’habite maintenant en Nouvelle-Zélande au bord de la mer de Tasman. Ne vous étonnez donc pas si mes recettes ont pris une petite teinte de bout du monde, ou si les ingrédients ne sont pas vraiment de saison… Eh oui, fêter Noel avec des fraises fraîches du jardin, ici c’est jouable !

Nous voila donc repartis ensemble avec la recette complètement vegan et « gluten free »(eh oui, ça compte pour de plus en plus de gens, il faut bien se mettre aux goûts du jour) du bol bouddha.

Pas d’inquiétude cependant, cette recette plutôt saine, ne devrait pas vous donner le même ventre que Bouddha !

dav

LA RECETTE

  • 200 g de riz jasmin
  • 200 ml de lait de coco
  • 2 echalottes
  • 2 gousses d’ail
  • un morceau de gingembre frais
  • 2 grosses cuillères a soupe de pâte de curry rouge
  • 2 cuillères a soupe de beurre de cacahuètes
  • 10 cl d’eau
  • 10 cl de sauce soja
  • 1 cuillère a soupe de sucre roux
  • 1 jus de citron vert
  • 400 g de tofu
  • 1 cuillère a soupe de farine de mais
  • 1/4 de chou rouge
  • une carotte
  • 1/2 concombre
  • quelques tomates cerises
  • quelques cacahuetes
  • quelques bruns de coriandre fraiche

 

1- Faites cuire le riz. Apres cuisson, ajoutez le lait de coco et réservez.
2- Dans une poêle, faites revenir les échalotes, l’ail et le gingembre coupés en petits morceaux avec un peu d’huile.  Ajoutez la pâte de curry rouge a la fin de leur cuisson.
3- Versez la préparation précédente dans le bol d’un mixer, ajoutez le beurre de cacahuètes, l’eau, la sauce soja, le sucre et le citron vert. Mixez jusqu’à obtenir une sauce bien lisse et réservez.
4- Coupez le tofu en des. Roulez les des de tofu dans la farine de mais, puis faites les paner dans une poêle avec un peu d’huile. Lorsqu’ils sont bien dorés, retirez du feu et réservez.
5- Coupez la carotte et le concombre en lamelles, et les tomates cerises en deux. Coupez le chou rouge.
6- Dans un joli bol, disposer le riz a la coco sur le fond, parsemez les légumes et le tofu sur le dessus. Arrosez généreusement le tout avec la sauce préparée précédemment avec le beurre de cacahuète et le curry rouge. Enfin parsemez de feuilles de coriandre fraîche et de cacahuètes.

LE CONSEIL DU ALL BLACK (QUI AURA FAIM DANS UNE HEURE S’IL NE MANGE PAS DE VIANDE) : remplacer le tofu par des blancs de poulet que l’ont fait paner de la même manière

PS : Vous connaissez la blague du petit dej ?
Non ?

Pas de bol !

Poulet aux olives façon tajine

Depuis bientôt un mois, je poursuis mes aventures à Bratislava en Slovaquie.

Ahhhh, la Slovaquie, pays du Goulash !
Mais alors ? Du poulet aux olives façon tajine ?!
Oui, moi aussi, j’ai un peu de mal à me suivre des fois !

La petite anecdote slovaque : 
Comme je t’ai cherchée longtemps, toi,  la petite olive dénoyautée, au rayon du Billa du coin !  J’ai vraiment hésité avec ta consœur la plnená oliva (non, je n’ai pas oublié de voyelle dans ce mot… l’écrire est une chose, le prononcer une toute autre affaire !)
Alors lecteur, sois en avisé, en slovaque comme en anglais, l’olive dénoyautée se dit « pitted oliva » !

Et pour les petites olives qui rêvent de voyager mais qui sont captives d’un rameau d’olivier : https://www.youtube.com/watch?v=GROJ29zOSLQ

LA RECETTE
poulet-aux-olives

Pour 3 personnes :

  • 3 filets de poulet
  • 200 g d’olives vertes dénoyautées
  • le jus d’un citron
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • 1 oignon
  • une gousse d’ail
  • une pincée de curry
  • une pincée de gingembre
  • un bouquet de persil plat
  • sel, poivre

– Émincer et faire revenir l’oignon dans un fait tout avec un filet d’huile d’olive. Ajouter la gousse d’ail finement hachée.

– Lorsque l’oignon commence à blondir, ajouter les filets de poulet coupés en dés.

– Laisser les filets de poulets brunir une ou deux minutes en remuant de temps en temps. Puis mouiller avec 2 verres d’eau.

– Ajouter les épices, puis laisser mijoter à couvert pendant 30 minutes.

– Délayer la farine dans le jus de citron. Y ajouter deux grosses cuillères de bouillon de cuisson du poulet et reverser cette préparation dans la poêle.

– Ajouter les olives et laisser épaissir à votre convenance (5 minutes pour ma part).

– Finir en ajoutant le persil ciselé juste avant de servir.

LE CONSEIL DU SOUK DE MARRAKECH : On peut aussi ajouter des morceaux de citrons confits avec les olives.

Cannelés apéritifs a la courgette et au bleu

Les cannelés apéritifs a la courgette et au BLEU … ou comment passer pour un cordon BLEU sans avoir une trouille BLEUE de louper sa recette et de passer pour un BLEU !

Eh ouai … même les débutants peuvent y arriver (et c’est prouvé !)

LA RECETTE

canneles$Pour une vingtaine de mini-cannelés :

  • 25 cl de lait
  • 30 gr de beurre
  • 1 œuf + 1 jaune d’œuf
  • 50 gr de farine
  • du sel
  • du poivre
  • 75 gr de fromage bleu
  • 100 gr de courgette
  • 1 gousse d’ail

– Préchauffer le four à 200°C.
– Verser le lait dans une casserole avec le beurre coupé en des. Porter a ébullition le lait avec le beurre fondu. Retirer du feu des les premières ébullitions.
– Dans un autre saladier, fouetter l’œuf et le jaune avec la farine en délayant avec le mélange lait/beurre.
– Laver, éplucher et couper la courgette en petits dés très finement.
– Incorporer la courgette à la préparation précédente.
– Ajouter le bleu finement émietté et la gousse d’ail hachée.
– Bien mélanger.
– Saler et poivrer.
– Répartir dans les moules à cannelés en remplissant au 2/3.
– Enfourner 20 min à 200°C.
– Attendre 10 min avant de les démouler.

LE CONSEIL « TOUT EST BON DANS LE COCHON » : on peut aussi ajouter des petits morceaux de jambon cru finement coupés a la pâte.

Pizza aux crevettes, fines herbes et sirop d’érable

Aujourd’hui … je vous propose un petit match … Pizza maison versus pizza toute prête du rayon surgelé

Round 1 :
Dans la catégorie « j’ai pris la bonne résolution de manger sainement au dernier nouvel an et j’ai toujours pas commencé  » : Il semblerait que la pizza maison ait les faveurs de nos artères …

Round 2  :
Dans la catégorie « je suis fauchée, j’ai un loyer à payer, je rêve  d’avoir des nouveaux escarpins, et je mangerais bien de la pizza ce soir » : Il semblerait que la pizza maison ait aussi les faveurs de nos porte-monnaie. (ca marche aussi avec d’autres trucs que les escarpins … mais allez savoir pourquoi … c’est ce qui m’est venu a l’idée en premier … !)

Round 3 :
Dans la catégorie « je suis la star de la soirée » … ouai parce que c’est quand même bien plus la classe de servir une pizza qu’on a faite avec amour plutôt que de la sortir du congelo (meme en y mettant tout son coeur) !

Bref …
Je sais pas vous … mais moi, j’ai choisi mon camp !

LA RECETTE

Pizz

Pour la pate à pizza :

  • 125 ml d’eau tiède
  • 1 cuillère à café de levure de boulanger
  • 1 cuillère à café de sucre en poudre
  • 125 g de farine
  • 1 cuillère à café de sel

Pour la garniture :

  • sauce tomate
  • une douzaine de crevettes (préalablement cuites au court-bouillon)
  • une tomate fraiche
  • herbes de Provence
  • une poignée de fromage râpé
  • un filet de sirop d’érable
  • basilic frais
– Préchauffer le four a 220 degrés.- Dans un bol, mélanger l’eau la levure et le sucre.- Mélanger la farine et le sel dans un bol a part.- Ajouter la farine et le sel a la première préparation petit a petit en mélangeant a l’aide d’une cuillère en bois.

– Lorsque le mélange forme une boule, pétrir avec les mains en ajoutant un peu de farine au besoin.

– Laisser reposer une demi-heure a température ambiante sous un torchon humide.

– Sur un plan de travail préalablement fariné, étendre la pate à pizza a l’aide d’un rouleau a pâtisserie.

– Transférer la pate étendue sur un papier sulfurisé que l’on pourra placer sur une tôle ou sur une pierre a pizza.

– Garnir la pizza. Étaler la sauce tomate. Disposer les crevettes et les tomates tranchées. Saupoudrer de fines herbes. Recouvrir d’un filet de sirop d’érable. Finir en garnissant le dessus de la pizza avec le fromage.

– Enfourner 10 minutes.

– Parsemer de feuilles de basilic frais ciselé.

LE CONSEIL DU RITAL : A deguster avec un peu de roquette recouverte d’un filet de vinaigre balsamique

Risotto aux tomates séchées

Avez-vous déjà entendu dire : « Oulala le risotto, c’est compliqué … moi, je préfère le manger au resto ! »
Eh bien, moi, je suis d’avis qu’il faut démystifier le risotto ! On va quand même pas se laisser faire par trois ou quatre grains de riz !

Alors, toi aussi petit Padawan du risotto, lance toi ! Mais avant tout, n’oublie pas ces deux règles :
– on ne fait pas un risotto avec n’importe quel riz … il faut utiliser du riz Arborio
– un risotto, ça se dorlote, ça se bichonne, ça demande une attention de tous les instants, bref ça se REMUE en permanence !!!

LA RECETTE
DSC00705Proportions pour 5 personnes :

  • 200 grammes de riz arborio
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 2 courgettes (taille moyenne)
  • une dizaine de tomates séchées
  • 25 cl de vin blanc
  • 75 cl de bouillon de légumes
  • 50 g de parmesan râpé
  • quelques feuilles de basilic frais
  • thym
  • huile d’olive
  • sel, poivre

– Dans une casserole, préparer un bouillon de légumes avec un cube.

– Émincer l’oignon et le faire revenir au fond d’un fait-tout avec un filet d’huile d’olive.

-Peler et couper les courgettes en petits dés.

– Ajouter les dés de courgettes et l’ail haché dans le fait tout. Et laisser cuire quelques minutes à feu doux.

– Couper les tomates séchées et les ajouter.

– Ajouter ensuite le riz. Laisser cuire deux minutes a feu doux a sec en remuant pour ne pas que le fond accroche. Déglacer en ajoutant le vin blanc.

– Mouiller le riz avec le bouillon chaud à hauteur puis laisser cuire à feu doux jusqu’à ce que tout le bouillon soit absorbé. Verser une louche de bouillon chaud sur le riz juste à hauteur en mélangeant et dès que tout le bouillon est absorbé , versez une autre louche, et ainsi de suite. Pendant tout ce temps, il ne faut pas s’arrêter de remuer avec une cuillère en bois. (c’est à ce moment là que le risotto doit être dorloter.)

– Quand le riz est cuit (environ 2minutes), stopper la cuisson, ajouter le parmesan, le thym et le basilic frais ciselé. Bien mélanger. Saler, poivrer.

LE CONSEIL DU VIANDARD : on peut aussi y ajouter des petits morceaux de pancetta.

Les lasagnes végétariennes

Des lasagnes sans viande ?! Eh oui … au moins on est sur qu’il n’y aura pas de cheval …
Bon … elle était facile, je vous l’accorde !

Eh oui ! Malgré le fait que j’adore cuisiner pour les gens qui me sont chers, je ne mange (presque) jamais de viande ! J’essuie d’ailleurs quotidiennement les moqueries de mes colocs : « Oh dis donc, ce soir, j’ai bien mangé, j’ai mange un grain de raisin, une mure et une fraise ! Je suis RAS-SA-SIEE !! » ou encore « Eh Pauline ? ça te suffit si on te laisse juste le bac a légumes dans le frigo ? »
Ah ah ! Vraiment très drôle …

Rira bien qui rira le dernier : A lire : Les végétariens vivent plus longtemps (http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/06/vegetariens-vegetarien-regime-longevite-vivent-vivre-longtemps_n_3391495.html)

LA RECETTE

lasagnes

Proportions pour 4 personnes :

  • 2 courgettes (taille moyenne)
  • 1 poivron
  • 1 aubergine
  • 1 oignon
  • 2 carottes
  • quelques champignons de paris
  • 2 tomates
  • 2 gousses d’ail
  • 300 g de ricotta
  • 300 g de sauce tomate
  • quelques feuilles de basilic
  • thym
  • lasagnes
  • fromage râpé
  • sel, poivre
  • huile d’olive

– Laver, éplucher et couper en des tous les légumes.

– Dans une casserole, faire revenir les oignons et les des de carottes avec une gousse d’ail hachée finement avec un filet d’huile d’olive. Lorsque les oignons commencent a caraméliser, ajouter les des de courgettes, puis les des de poivrons, aubergine, tomates et champignons de paris. Ajouter quelques feuilles de basilic frais ciselées, du thym. Saler, poivrer.

– Laisser mijoter a feu doux jusqu’à obtenir une consistance de ratatouille. Retirer du feu.

– Dans un bol, mélanger la ricotta, avec la sauce tomate, une gousse d’ail hachée, quelques feuilles de basilic ciselées et une poignée de fromage râpé.

– Dans un plat à gratin, disposer une couche de ratatouille au fond du plat. Recouvrir de lasagne. Recouvrir les lasagnes de la sauce à la ricotta (Ne pas hésiter sur la crème pour ne pas que les lasagnes soient trop sèches).

– Recommencer avec une nouvelle couche : ratatouille, lasagnes, ricotta.

– Pour finir : une couche de ratatouille, une couche de lasagnes, une couche de crème à la ricotta, une poignée de gruyère râpé pour finir.

– Enfourner a 180°C pendant 35 minutes.

Goulash comme à Prague

De retour de quelques jours à Prague, je vais essayer de vous faire partager un peu de cette belle ville avec une recette typique : Le goulash (guláš pour les locaux)…
A vrai dire, cette recette n’est pas vraiment une recette que j’ai ramenée dans ma valise (ou plutôt dans mon sac à dos taille easy jet) : en fait, c’est la recette de ma Maman ! Mais, je vous assure, c’est bon comme là-bas !

Prague est une des plus belles villes que j’ai visitée … On y rencontre d’ailleurs beaucoup de touristes français … A propos des touristes français, allons-y franchement dans le cliché : « Ah bah y’a pas à dire hein, c’est quand même pas la cuisine française hein » … oui alors ça, comment vous dire, c’est peut-être parce qu’ici c’est la République Tchèque … et du coup … on mange Tchèque ! Je n’oserais jamais cracher sur notre chère et tendre cuisine française mais, je vous assure, même ailleurs, on peut bien manger ! Il suffit pour ça, d’un brin de curiosité et d’ouverture d’esprit !

Sur ce petit coup de gueule, je vous laisse découvrir la recette et quelques photos sur http://www.flickr.com/photos/paulineslt/sets/72157632427343080/

LA RECETTE

Goulash Menu

Proportions pour 4 personnes :

  • 1 kg de boeuf à braiser coupé en dés
  • 400 g d’oignons
  • 1 bon filet d’huile d’olive
  • 5 cuillères à soupe de concentré de tomate
  • 1 cuillère à soupe de Paprika
  • 25 cl de bouillon de boeuf  (cube dans de l’eau porté à ébullition)
  • 20 cl de crème fraîche
  • 1 bouquet garni

– Éplucher et émincer les oignons. Les faire revenir avec l’huile dans un fait-tout.

– Lorsqu’ils sont bien fondus, ajouter les dés de boeuf.

– Ajouter le concentré de tomate. Saler et poivrer, ajouter le bouquet garni et le bouillon.

– Laisser cuire à feu doux pendant 3h en couvrant pour ne pas que la viande dore.

– Ajouter le paprika et la crème fraîche juste avant de servir.