Les éclairs de Claire

Les éclairs qui vont faire le buzz … (Buzz l’éclair … HAHA !)

Mais vous devez vous demander « Mais c’est qui cette Claire ? »
Et bien, si je devais vous parler de Claire, je vous dirais que c’est quelqu’un de très chou, une vraie crème, une bonne pâte et une excellente pâtissière… et si je devais vous parler de ses éclairs, je vous dirais a peu près la même chose mais dans le désordre … a savoir que la pâte a choux y est super bonne et la crème pâtissière y est excellente !

Ici au Quebec, les éclairs au chocolat sont fourres avec une crème pâtissière NATURE ! Seul le glaçage est parfumé au chocolat ! Je suis d’avis, qu’a deux semaines de repartir retrouver ma douce France, il est temps de rétablir la vérité ! Oui, on peut faire de la crème pâtissière au chocolat … D’ailleurs je suis généralement de l’avis que tout est meilleur avec du chocolat !

Pâtissez bien !
(Et si vous vous dites « olala elle en fait des caisses avec ses jeux de mots la ! » … Estimez vous heureux … j’ai du me faire violence pour vous épargner « Vous aurez le coup de foudre pour ces éclairs’ ou bien « ça se mange en un éclair ! »)

LA RECETTE

DSC_0340

Pour la crème pâtissière au chocolat :

  • 50 cl de lait
  • 6 jaunes d’œufs
  • 150 g de sucre
  • 40 g de farine
  • 160 g de chocolat pâtissier

Pour le glaçage :

  • 100 g de chocolat
  • 60 g de sucre glace
  • 60 g de beurre

Pour la pâte a choux :

  • 25 cl d’eau
  • 100 g de beurre
  • 1 pincée de sel
  • 200 g de farine
  • 4 œufs

Confection de la pâte a choux

Faire fondre le beurre dans l’eau et le sel dans une casserole. Ajouter la farine jusqu’à ce que le mélange se sépare des bords de la casserole et fasse une boule homogène. Sortir du feu.
Ajouter les œufs un a un.
Sur une tôle recouverte d’un papier sulfurisé, mouler les éclairs a l’aide d’une poche a douille.
Enfourner environ 30 minutes a 190 degrés.
Faire refroidir sur une assiette.

Confection de la crème pâtissière

Mettre le lait a bouillir.
Battez au fouet électrique les jaunes et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse
Ajouter la farine et versez le lait bouillant en continuant de battre.
Remettre sur le feu et reporter a ébullition sans cesser de remuer.
Retirer du feu. Verser dans un bol froid pour arrêter la cuisson de façon nette.
Mettre le chocolat a fondre. Le mélanger a la crème précédente.
Réserver au frais en couvrant avec un film étirable.

Confection du glaçage

Faire fondre le chocolat. Y ajouter le beurre en des et le sucre glace tamisé.  Mélanger vigoureusement et laisser tiédir.

Dressage des éclairs

Couper les barres de pâte a choux en deux dans le sens de la longueur. Les fourrer a l’aide d’une poche a douille avec la crème pâtissière.
Recouvrir le couvercle d’un peu de glaçage a l’aide d’un couteau a beurre a bout rond. (Si le glaçage est trop durci … le passer quelques secondes au micro-onde pour le rendre un peu plus liquide.)
Refermer les éclairs avec leurs couvercles respectifs.
Réserver au frais avant de servir.

LE CONSEIL DES GOURMANDS : Finir le bol de crème pâtissière a la petite cuillère, parce qu’on l’a bien mérité !

Cake aux myrtilles et au citron

Après mon plaidoyer sur la figue noire, il y a quelques semaines … me voilà lancée dans un plaidoyer en faveur de la myrtille (ou bleuet pour les québécois qui sont avec nous !)

Parce que … le saviez-vous ? La myrtille permettrait d’améliorer la mémoire grâce a ses propriétés anti-oxydantes !!!
Et là, je vous entends déjà médire derrière vos écrans : « Non mais regarde quelles bêtises elle est prête a nous faire gober pour nous faire cuisiner son gâteau, là ! »

Et bien, je dis non ! C’est pas des jokes (comme on dit ici) !
J’en ai la preuve ! (et c’est à ce moment-là que je risque de passer pour une geek … mais tant pis, mieux vaut passer pour une geek que pour une menteuse !)
Selon plusieurs articles publiés dans des revues renommées, d’éminents scientifiques ont démontré les bienfaits de la myrtille sur la mémoire de rats … et même d’humains … !! OUAI OUAI !!
La preuve : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20047325

Haha ! ça vous en bouche un coin hein !

Allez ! Bon Cake !

LA RECETTE

1-Cake aux bleuets

  • 150 g de farine
  • 2 oeufs
  • 100 g de myrtilles
  • le jus d’un citron
  • 120 g de beurre
  • 110 g de mascarpone (ou cream cheese)
  • 80 g de sucre en poudre
  • quelques gouttes d’extrait de vanille
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel

– Préchauffer le four à 180°C.

– Dans une grande jatte, mélanger la farine, la levure et le sel.

– Faire fondre le beurre. Le battre avec le mascarpone et le sucre. Ajouter les deux oeufs, l’extrait de vanille et le jus de citron.

– Bien battre avec un fouet avant d’incorporer au mélange de poudres.

– Enfin, ajouter délicatement les myrtilles.

– Verser dans un moule a cake et enfourner 50 minutes.

LE CONSEIL DE LA MÉMÉ : A déguster avec un thé glacé en faisant des mots croisés (double effet bénéfique sur la mémoire)

Cookies aux cranberries et pépites de chocolat blanc

Après le sirop d’érable, je m’attaque un autre incontournable québécois : la cranberry (ou Canneberge comme on dit ici au Québec, ou encore « airelle » en France).

Pour ceux à qui la canneberge ne dit rien, c’est en fait une baie qui pousse dans les régions froides du Québec, au milieu des caribous, des lynx et des porc-épics.

Et pour la blague : http://www.youtube.com/watch?v=3QoK20TpjdU (avec un accent adapté à nos oreilles françaises, bien loin de celui qu’on peut entendre ici !)

LA RECETTE

DSC_0235

 

Pour une vingtaine de cookies :

  • 250 g de farine
  • 125 g de cassonade
  • 125 g de beurre
  • 1 oeuf
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 sachet de levure chimique
  • 100 g de cranberries sechées (qu’on peut aussi remplacer par des raisins secs, ou d’autres fruits rouges sechés)
  • 2 cuillères à soupe de miel liquide
  • 170 g de chocolat blanc

Mélanger les poudres dans un grand saladier.

Ajouter le beurre fondu, le miel et l’oeuf.

La pâte doit ressembler à un sable grossier.

Rapper grossièrement le chocolat blanc et ajouter à la préparation. Ajouter les cranberries (ou autres fruits secs). Mélanger.

Faire des boules de pâte et les placer sur la plaque de cuisson. Bien laisser sous forme de boules. Ne pas aplatir !

Enfourner 15 minutes à 180°C.

 

Cupcakes à la Québecoise

Je sais que vous allez vous dire : « Quoi ? Encore du sirop d’érable ?!! »

Alors oui, voilà … Bonjour, je m’appelle Pauline, et j’ai une addiction au sirop d’érable …
Ahhhh ! ça m’a fait un bien fou de vous dire ça !

Mais à ma décharge :

1- on a toujours une bonne raison de manger du sirop d’érable

2- Ma bonne raison à moi, c’est que j’habite dans une coloc. Et on nous a récemment rapporté 2L de sirop d’érable d’une érablière … et comme ça finit par s’abîmer … il a bien fallu s’accommoder du trop plein de sirop d’érable … On allait quand même pas le boire au petit déjeuner !!!

LA RECETTE

1-DSC_0177

Pour une quinzaine de cupcakes :

Pour la pâte à gâteau :

  • 4 oeufs
  • 75 g de sucre en poudre
  • 75 g de cassonade
  • 125 g de beurre
  • 1 sachet de levure chimique
  • 6 cuillères à soupe de lait
  • 250 g de farine
  • 6 cuillères à soupe de sirop d’érable (qu’on peut aussi remplacer par du miel liquide)

Pour le topping des cupcakes :

  • 90 grammes de beurre
  • 6 cuillères à soupe de sirop d’érable
  • 2 cuillères à café de cassonade
  • 6 cuillères à soupe de farine
  • Noix de pécan (ou noix de Grenoble) pour la décoration

– Préchauffer le four à 180°C.

– Mélanger les oeufs, le sucre, le beurre fondu, la farine, la levure et 4 cuillères à soupe de lait.

– Ajouter le sirop d’érable et les noix de pécan

– Répartir la pâte dans des moules à muffins, en utilisant des petites caissettes à cupcakes.

– Enfourner une demie heure. Vérifier la cuisson à l’aide d’une pointe de couteau.

– Dans une jatte, battre (avec un batteur) tous les ingrédients pour le topping, jusqu’à obtenir un pâte lisse (de même consistance qu’une pâte à cookies).

– Réserver au frais en attendant que les gâteaux soient cuits et complètement refroidis.

– Garnir un poche à douille avec ce mélange et décorer les gâteaux. Ajouter un cerneau de noix pour la décoration sur le dessus.

– Conserver au frais.

Muffins à la noix de pécan et au sirop d’érable

« Encore du sirop d’érable ?! » me direz-vous …
Eh oui … installation au Québec oblige ! Ici, c’est la pleine saison des sucres, c’est l’époque à laquelle les érablières tirent la sève des érables avant d’en faire du sirop.

Et puis, j’allais quand même pas faire des muffins au Caribou !

Muffins Pecan et sirop d'érable

LA RECETTE

  • 4 oeufs
  • 75 g de sucre en poudre
  • 75 g de cassonade
  • 125 g de beurre
  • 1 sachet de levure chimique
  • 6 cuillères à soupe de lait
  • 250 g de farine
  • 4 cuillères à soupe de sirop d’érable (qu’on peut aussi remplacer par du miel liquide)
  • 50 g de noix de pécan

– Préchauffer le four à 180°C.

– Mélanger les oeufs, le sucre, le beurre fondu, la farine, la levure et 4 cuillères à soupe de lait.

– Ajouter le sirop d’érable et les noix de pécan

– Répartir la pâte dans des moules à muffins.

– Enfourner une demie heure. Vérifier la cuisson à l’aide d’une pointe de couteau.

Gâteau aux pommes et au sirop d’érable

Me voilà de l’autre côté de l’Atlantique, à Montréal, au Québec, pour 6 mois.

Ici, l’érable (canadien) est un emblème national ! A tel point, qu’un scandale à éclaté dernièrement à cause d’une feuille d’érable norvégien (celui-là) sur les nouveaux billets de banque ! (plus d’info : http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/01/18/nouveaux-billets-20-feuille-erable-norvege_n_2503086.html)

Dans ces conditions, je ne pouvais pas passer à côté d’une recette au sirop d’érable (approuvée par l’ensemble de mes 4 nouveaux colocataires outre-atlantique)

Et comme on dit ici(tte), y’a pas d’mal à se sucrer le bec !

Gâteau au sirop d'érable et aux pommes

LA RECETTE

  • 100 g de sirop d’érable
  • 180 g de beurre
  • 200 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 4 pommes
  • 1 œuf
  • 130 g de sucre
  • 180 g de lait
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille

– Préchauffer le four à 180°C.

– Porter à ébullition le sirop d’érable avec 120g de beurre fondu. Réserver.

– Mélanger dans une jatte, le sucre, le reste du beurre fondu (60g), l’œuf et le lait. Ajouter enfin la farine, la levure et l’extrait de vanille.

– Éplucher les pommes et les couper en gros dés. Éparpiller ces dés au fond d’un plat à cake (ou à gratin avec bords hauts).

– Arroser les dés de pommes avec la préparation au sirop d’érable.

– Ajouter la pâte sur le dessus en essayant de bien recouvrir les pommes et le jus au sirop d’érable.

– Enfourner 40 minutes à 180°C.

Le gâteau marbré

Avec son coeur mi-chocolat, mi-nature,voilà un gâteau qui ne vous laissera pas de marbre !! [Cace-dédi à mon co-rédacteur pour le jeu de mots !]

Bon … quand on est comme moi, c’est à dire avec un fort penchant pour tout ce qui s’apparente un tant soit peu au chocolat … le « mi-chocolat, mi-nature » devient plutôt un « 3/4 chocolat, 1/4 nature »… Tout est question de dosage … Après tout, le principal c’est que le gâteau soit bicolore !

 

LA RECETTE

  • 4 oeufs
  • 250 g de farine
  • 150 g de sucre
  • 125 g de beurre
  • 1 sachet de levure chimique
  • 100 g de chocolat
  • 6 cuillères à soupe de lait

– Préchauffer le four à 180°C.

– Mélanger les oeufs, le sucre, le beurre fondu, la farine, la levure et 4 cuillères à soupe de lait.

– Au bain-marie, faire fondre le chocolat avec 2 cuillères à soupe de lait.

– Séparer la pâte en 2 (pas forcément en 2 parties égales … CQFD … cf le début de l’article).

– Incorporer le chocolat fondu à l’une des 2 pâtes.

– Beurrer le fond d’un moule à cake. Remplir le moule avec la pâte en alternant une cuillère de pâte au chocolat avec une cuillère de pâte nature pour créer les marbrures.

– Enfourner 35 minutes. Vérifier la cuisson à l’aide de la pointe d’un couteau.

 

Brownie avec l’ingrédient secret

La particularité du brownie ?

  • c’est à tomber par terre ? oui, mais encore …?
  • c’est plein de chocolat et plein de beurre et ça fond dans la bouche ? oui, mais encore …?

LA vraie particularité, c’est qu’il est confectionné sans levure ! Il est d’ailleurs né d’un oubli d’une cuisinière de Chicago qui s’est vue contrainte de servir un gâteau tout raplapla … Elle a alors décidé de le couper en petits carrés pour le rendre plus présentable !

Et c’est comme ça qu’il est arrivé jusqu’à nous … Pour notre plus grand plaisir … !

brownie

LA RECETTE

  • 3 oeufs
  • 50 g de farine
  • 115 g de sucre en poudre
  • 200 g de chocolat
  • 125 g de beurre
  • 100 g de noix en tout genre (noisettes, noix, noix de pecan, amandes …)
  • 1 cuillère à soupe de sirop d’érable

– Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie.

– Préchauffer le four à 180°C.

– Casser les oeufs dans une jatte et les fouetter énergiquement avec le sucre.

– Ajouter le chocolat fondu au mélange précédent.

– Incorporer la farine. Finir en ajoutant les noix et le sirop d’érable.

– Verser la pâte dans un moule carré préalablement beurré.

– Enfourner 25 minutes à 180°C.

Crêpes de la chandeleur et homemade Nutella

C’est la chandeleur !!! Profitons en pour manger des crêpes … même si personnellement, j’avais pas attendu cette occasion pour m’en faire quelques unes…

Et là où on innove c’est avec la pâte à tartiner, incontournable des soirées crêpes … Pour éviter de se gaver d’huile de palme et de détruire la forêt amazonienne en croquant goulûment dans sa crêpe (!!!) , on la fait maison ! Et en plus, il faut bien dire que c’est la classe internationale !

8156979368_4f71a75d56_o

Proportions pour une dizaine de crêpes :

Pour la pâte à tartiner :

  • 80 g de chocolat noir pâtissier
  • 160 g de lait concentré
  • 75 g de poudre de noisette
  • 75 g de beurre doux

Pour la pâte à crêpes :

  • 3 oeufs
  • 20 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 125 g de farine
  • 300 ml de lait
  • 1 cc de rhum

– Commencer par confectionner la pâte à tartiner afin qu’elle est le temps de refroidir avant dégustation.

– Pour cela, faire fondre le beurre dans une casserole. Ajouter le lait concentré en fouettant délicatement.

– Retirer du feu et ajouter le chocolat cassé en morceaux. Laisser fondre le chocolat en remuant.

– Enfin incorporer la poudre de noisettes préalablement tamisée pour enlever les plus gros grumeaux.

– Verser dans un bol et laisser refroidir.

– Pour la pâte à crêpes, casser les oeufs dans un saladier. Incorporez en fouettant énergiquement le sucre, la pincée de sel et la farine.

– Ajouter le beurre fondu et le lait et cuillère à café de rhum.

– Faire cuire les crêpes et les garnir avec le nutella !

 

 

Petites crèmes dessert banane-coco

Banane + Coco ? Un vrai régime de sportif ! Rien de tel pour vous tenir au ventre et vous éviter la fringale !

Oui, bon, en effet, c’est pas pour la grande sportive que je suis … Par contre, mon colloc de frère en mange même au petit déjeuner avant d’enfourcher son vélo !

25848154_p

Proportions pour 9 ramequins :

  • 400 ml de crème coco
  • 5 cuillères à soupe de sucre
  • 2 bananes bien mûres
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 filet de citron vert
  • 2 oeufs
  • 150 ml de crème fraîche
  • 1 cuillère à soupe de maïzena
  • 100 ml de lait

– Porter le lait de coco, le sucre et le sucre vanillé à ébullition dans une casserole. Remuer continuellement pour ne pas que le fond brûle.

– Ajouter la banane coupée en morceaux. Laisser chauffer quelques minutes jusqu’à ce que la banane soit bien ramollie  Retirer du feu et réduire la banane en purée en agitant énergiquement avec un fouet.

– Dans un bol, fouetter le lait, les oeufs, et la maïzena. Attention, il ne faut pas qu’il y ait de grumeau ! S’il y en a, passer dans un chinois ou un tamis pour les éliminer.

– Ajouter cette préparation dans la casserole et reporter à ébullition sans cesser de fouetter. Lorsque le mélange commence à bien épaissir, retirer du feu et verser dans un saladier froid.

– Laisser refroidir. Dans un autre bol, fouetter la crème fraîche en chantilly.

– Incorporer à la crème banane-coco. Ajouter le filet de citron.

– Verser dans des petits ramequins et servir bien frais.