La Tarte Tatin qui voyage (aux raisins secs et au sirop d’érable)

Ma Tatin et son Milou (Tatin et Milou … HAHA !) ont ramené quelques souvenirs de voyage !

Après un voyage en Turquie, Tatin s’est enrichie de raisins secs ! La Turquie reste, en effet, un important pays de production de fruits secs et plus particulièrement le plus gros producteurs de raisins secs avec plus de 30% de la production mondiale !

Après mon retour du Québec et mes nombreux lecteurs canadiens qui me gardent à l’œil, elle ne pouvait pas manquer l’incontournable sirop d’érable qui se marient si bien avec les « Cartiers » de pommes … Cace-dédi à toi, Jacques, si tu m’entends ! (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Cartier)

LA RECETTE

DSC_0527

 

  • 1 pâte brisée
  • Entre 8 et 9 pommes
  • 60 g de sucre
  • 60 g de beurre
  • une dizaine de raisins secs
  • 4 cuillères à soupe de sirop d’érable
  • une pincée de cannelle

Éplucher les pommes. Les couper en 4 quarts et enlever le cœur.
Dans un moule à tarte rond antiadhésif, faire fondre directement sur le feu le beurre.
Ajouter dans le plat le sucre fin, et baisser le feu pour faire un caramel.
Lorsque le caramel commence à roussir, disposer les raisins secs et par dessus, les pommes reconstituées en couronne dans le plat. Arroser les pommes avec le sirop d’érable.
Aplatir avec une spatule de temps en temps, les pommes doivent pocher dans le caramel, qui ne doit pas devenir noir, mais tout juste doré.
Saupoudrer les pommes de cannelle. Sortir le tout du feu et recouvrir de la pâte en appuyant bien
sur les bords.
Mettre au four moyen (180°C) pendant environ 25 minutes.

LE CONSEIL DES ABEILLES : On peut remplacer le sirop d’érable par du miel liquide.

 

Tarte aux fraises et aux figues

Plaidoyer au nom de la figue noire au Canada :

J’ai bien vu ton regard, toi, petit caissier du supermarché dont je ne citerai pas le nom à Montréal … J’ai bien vu ton regard quand tu m’as vue arriver avec mon sachet de figues …

J’ai pu y lire une sorte de désespoir intense … j’ai bien senti que tu ne savais même pas s’il s’agissait d’un légume ou d’un fruit … j’ai même bien cru que tu allais taper « Champignons » sur ta caisse-enregistreuse !

Alors j’ai vérifié, petit caissier, mais bien que pour toi :
– les tomates-cerises soient des tomates-raisins
– les myrtilles soient des bleuets
– les pastèques soient des melons d’eau
… Les figues s’appellent bien des figues comme chez nous-autres, les lointains cousins français !

Alors je ne t’en veux pas petit caissier montréalais ! Je t’accorde volontiers que la figue n’est pas le fruit national, ici, au Canada !
Mais un jour, j’espère que tu auras l’occasion d’y goûter, et je te souhaite qu’elles aient le même gout que celles qu’on peut cueillir sur l’arbre (qui s’appelle un figuier au passage !), à St Julien, là où j’ai grandi ! Tu verras que le gout du soleil, c’est autre chose que le gout des néons de ton supermarché !

LA RECETTE 

tartes figue-fraise

  • une pâte sablée (maison pour les plus courageux … sinon, celle du supermarché fait bien l’affaire aussi !)
  • 500 g de fraises
  • 4 figues noires mures
  • 70 g de fromage type « philadelphia »
  • Le jus d’un citron
  • 50 g de sucre
  • quelques gouttes d’extrait de vanille

– Foncer un moule a tarte avec la pâte sablée. Piquer le fond de tarte avec une fourchette pour qu’elle ne gonfle pas pendant la cuisson.

– Enfourner le fond de tarte vide à 180°C pendant 25 minutes.

– Pendant que le fond de tarte cuit, dans un bol mélanger le fromage, le jus de citron, le sucre et l’extrait de vanille.

– Laver, couper et éplucher les figues et les fraises.

– Étaler la préparation au fromage Philadelphia sur le fond de tarte. Disposer les fruits sur le dessus.

– Réserver au frais avant de servir.

Tarte Tatin

20121021-212608.jpg

  • 8 pommes
  • 1 rouleau de pâte brisée
  • 2 sachets sucre vanillé
  • un peu de cannelle
  • 100 g de beurre
  • 100 g de sucre en poudre

Eplucher les 8 pommes. Les couper en 4 quarts et enlever le coeur.
Dans un moule à tarte rond antiadhésif, faire fondre directement sur le feu le beurre.
Ajouter dans le plat le sucre fin, et baisser le feu pour faire un caramel.
Lorsque le caramel commence à roussir, disposer les pommes reconstituées en couronne dans le plat, en mettre
une ou deux au milieu.
Aplatir avec une spatule de temps en temps, les pommes doivent pocher dans le caramel, qui ne doit pas devenir
noir, mais tout juste doré.
Saupoudrer les pommes de sucre vanillé et de cannelle. Sortir le tout du feu et recouvrir de la pâte en appuyant bien
sur les bords.
Mettre au four moyen (150°C) pendant 35 à 40 minutes.
Déguster tiède.